Pourquoi est-ce si difficile de convaincre qu'il faut légaliser l'euthanasie ? Par Jean-Luc Romero


En 2003 mourait le jeune Vincent Humbert par le geste humaniste de sa propre mère et de son médecin. Le président de la République d'alors, Jacques Chirac, n'avait pas entendu son appel: "Je vous demande le droit de mourir".

En 2005, comme pour étouffer l'émotion suscitée par ce drame personnel, la loi Leonetti du 22 avril introduisait le tristement célèbre "laisser mourir" et l'hypocrite double effet des analgésiques. A peine quelques mois après la promulgation de cette loi, le drame du jeune Hervé Pierra démontrait cruellement, dans ce cas, l'inefficacité de cette nouvelle loi présentée comme presque parfaite par son auteur. Depuis 3 ans, les Belges, eux, bénéficiaient de la légalisation de l'euthanasie.

Lundi 2 octobre 2017. La fille d'Anne Bert annonce le décès de sa mère en Belgique. Anne Bert avait courageusement planifié cet ultime voyage; elle en avait la force morale et – pour quelque temps encore – physique et les moyens. Dans sa douleur, elle savait avoir encore cette chance de pouvoir fuir, s'exiler, se réfugier dans un pays qui place le respect des consciences et des volontés au-dessus des dogmes et des principes. Durant ces mois de témoignages, jusqu'à la parution de son livre si plein de vie, Le tout dernier été, Anne Bert a fait de son combat individuel un combat collectif.

> Lire la suite de la tribune de Jean-Luc Romero sur le Huffintonpost 
 

En savoir plus... | Salle de Presse | Son agenda | Biographie | Tribune | Actualité | Contact | Déplacement | Blog


Instagram
Derniers tweets